Accueil > Hamed BAKAYOKO > Hamed BAKAYOKO ?

Hamed BAKAYOKO ?

Publié le samedi 6 janvier 2018

Hamed BAKAYOKO, né le 8 mars 1965 est un homme politique, homme de médias et homme d’affaires Ivoirien.
Proche collaborateur du Président Alassane OUATTARA, il est nommé par celui-ci Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur de la République de Côte d’Ivoire le 1er Juin 2011, après son investiture. Il reste à ce poste pendant six ans durant lesquels il réforme en profondeur l’institution policière. Sous son mandat, la criminalité baisse à un niveau comparable à celui des grandes capitales occidentales. Après une série de mutineries au sein des forces armées ivoiriennes au début de l’année 2017, Hamed BAKAYOKO change de portefeuille. En juillet 2017, il devient Ministre d’Etat, Ministre de la Défense, avec pour mission, la réforme des armées voulue par le Chef de l’Etat. L’objectif de cette réforme est de faire de l’armée ivoirienne, fruit de la fusion des Forces Nouvelles avec les Forces de Défense et de Sécurité, une armée unie, solidaire et républicaine au service de la nation Ivoirienne.

Hamed BAKAYOKO est un enfant du quartier populaire d’Adjamé, à Abidjan. Self made Man, sa réussite professionnelle et politique est un exemple de volonté et de travail pour la jeunesse ivoirienne qui lui voue une grande admiration.

Hambak, comme l’appellent affectueusement les ivoiriens, débute sa carrière après des études de médecine en créant en 1990, à l’âge de 25 ans, le Journal Le Patriote dont il est le directeur de la Publication.

Le futur Ministre se forge alors une solide réputation de polémiste et de manageur. Le journal atteint rapidement l’un des plus gros tirages du pays.

Les médias le passionnent depuis toujours. Dès l’école élémentaire, il n’a cessé de diriger des journaux et publications scolaires. À 28 ans, il prend les commandes de la première radio Privée commerciale de Côte d’Ivoire, Radio Nostalgie CI, puis, en 2000 il devient le PDG de Nostalgie Afrique. Il est élu Président du Conseil National des Patrons de Presse de Côte d’Ivoire en 2001.

Il vient à la politique par le militantisme estudiantin. Il occupe de nombreuses responsabilités à la tête de différentes associations d’étudiants comme l’Amicale des Elèves et Etudiants Ivoiriens au Burkina Faso (1986) ou la Jeunesse Estudiantine et Scolaire du PDCI (1990) qu’il Préside.

En 1994, Le Patriote est suspendu par les autorités et Hamed BAKAYOKO séjourne en prison plusieurs mois pour outrage au Président de la République. La suspension du journal durera cinq ans.

Décidé à compter dans le débat et le combat politique, Hamed BAKAYOKO relance Le Patriote en 1999 avec une parution quotidienne (il était hebdomadaire à son lancement) pour porter les idées de son camps.

Pour la première fois Ministre en 2003, il entre dans le gouvernement d’union nationale à la faveur des accords de Marcoussis. Il obtient le tout nouveau portefeuille des Télécommunications et des NTIC dont il fait un ministère d’importance. Un poste qu’il occupe durant sept ans, jusqu’en 2010, lorsque le Président Gbagbo dissout le gouvernement.

En 2011, Hamed BAKAYOKO tient une place éminente dans le dispositif d’ADO (surnom du Candidat Alassane Dramane OUATTARA) durant la campagne présidentielle. Il a la confiance du futur President et porte aux quatre coins du pays son énergie et une capacité rare à galvaniser militants et électeurs. Il est aux côtés du Président élu à l’hôtel du Golf, pendant toute la durée des événements dramatiques qui ont ensanglantés le pays durant la crise poste électorale.

Aujourd’hui, Hamed BAKAYOKO, numéro 2 du gouvernement, œuvre avec acharnement à l’apaisement entre les familles de pensées en Côte d’Ivoire et à la réconciliation des ivoiriens entre eux.