Accueil > Actualités > A la une > LA DÉCLARATION DU MINISTRE D’ETAT,MINISTRE DE LA DÉFENSE Hamed Bakayoko À LA (...)

LA DÉCLARATION DU MINISTRE D’ETAT,MINISTRE DE LA DÉFENSE Hamed Bakayoko À LA FIN DE SA VISITE À L’HOPITAL MILITAIRE D’ABIDJAN

Publié le lundi 1er janvier 2018

"Je voudrais dire,au nom du Chef de l’État, notre solidarité et présenter tous nos vœux de prompt rétablissement à tous ceux qui sont malades dans cet hôpital et adresser également notre soutien aux parents des malades militaires. C’est également un message d’encouragement et de félicitation à tout le personnel qui se bat dans des conditions très difficiles pour assurer la santé des militaires, de leurs familles et des civils.

Comme vous l’avez vu dans la présentation, cet hôpital accueille près de 75.000 personnes par an. Nous avons touché du doigt des réalités simples. Aujourd’hui, le scanner ne marche pas parce qu’il faut 75 millions depuis bientôt quelques années. Ce n’est pas normal. Dès janvier 2018,nous allons ,sur les lignes d’urgence militaire, donner les moyens pour réparer le scanner. Depuis près d’un an ,il n’y a pas d’opération des yeux parce que le microscope ophtalmologie ne marche pas, alors qu’il ne coûte que 11 millions. Nous allons donner des moyens pour cela. Ces visites nous permettent de voir des choses qui ne nous paraissent pas évidentes dans nos bureaux. Je voudrais également dire que la stratégie du président et du gouvernement en matière de santé des armées est essentielle. Si nous voulons améliorer les conditions de vie des militaires, nous devons d’abord mettre l’accent sur la santé. Vous savez que nous avons un programme important dont le financement est déjà bouclé par l’Inde de près de 47 milliards de FCFA pour construire trois hôpitaux : un à Korhogo, un autre à Daloa et un autre encore à Bouaké et rénover l’hôpital militaire d’Abidjan pour à peu près 4,5 milliards de FCFA. Nous allons accélérer ces projets parce que nous avons pu toucher du doigt l’urgence de faire en sorte que le plateau sanitaire des militaires soit d’un réfèrent mondial. Vous savez que dans bien de pays comme en France, le Val-de-Grâce, l’hôpital de référence militaire, est un hôpital qui est renommé. Les civils préfèrent même aller s’y faire soigner . c’est notre ambition. Nous devons faire en sorte que les hôpitaux militaires en côte d’Ivoire soient d’un bon niveau. Et je vous promets qu’en 2018,nous allons avancer concrètement sur ces dossiers.
Je vous remercie
Et je profite de l’occasion pour souhaiter tous mes vœux à tous les militaires, à leur famille et meilleure santé à tous ceux qui souffrent."