Accueil > Actualités > A la une > ASSAINISSEMENT D’ABOBO/ Le maire d’Abobo Hamed BAKAYOKO ne compte pas (...)

ASSAINISSEMENT D’ABOBO/ Le maire d’Abobo Hamed BAKAYOKO ne compte pas abandonner les déguerpis

Publié le mercredi 13 mars 2019

Plusieurs projets de réinstallation et de réinsertion sont en étude pour un développement inclusif.

Lors de la première session ordinaire du conseil municipal d’Abobo, Monsieur le maire a atiré l’attention de l’assemblée sur la nécessité de mettre à l’actif du développent de la commune d’Abobo, les vastes opérations de déguerpissement qui ont eu lieu ces derniers temps avec l’encadrement des forces de l’ordre. Cette oprération n’est nullement dirigée contre la population, ou pour accroître le nombre de chômeurs donc de pauvres. Il a profité pour révéler que des mesures d’accompagnement sont à l’étude,mais avant, il a justifié sa position :"Les déguerpis sont en colère et je les comprends. J’ai demandé au Directeur technique de la mairie de voir comment les organiser et les réinstaller. En fait, certaines personnes,après une rude journée de travail ne peuvent rejoindre leur foyer que 2 heures voire 3 heures de temps après être partis de leur lieu de travail du fait des occupations anarchiques des voies qui créent des embouteillages. Pour ne pas les pénaliser, j’ai demandé au directeur technique d’étudier la question tout en incluant le reclassement des déguerpis en des lieux propices à leurs activités ». C’est dans ce cadre de dialogue social que le maire a accordé une audience aux déguerpis du petit marché d’ Abobo d’Anador. Ceux-ci étaient installés sur la future voie triomphale nommée Y4 qui part de Bingerville pour atteindre l’autoroute du Nord via le rond point du Banco. Aucun sacrifice n’est trop grand pour apporter le développement.
KONE ELHassan