Accueil > Actualités > A la une > FETE DES MERES 2019 / HAMED BAKAYOKO REND HOMMAGE AUX EPOUSES DES (...)

FETE DES MERES 2019 / HAMED BAKAYOKO REND HOMMAGE AUX EPOUSES DES GENDARMES

Publié le samedi 25 mai 2019

La joie et bonheur d’une femme heureuse impacte le travail de son époux et tout marche bien dans son foyer. "La femme est le meilleur marabout".

Abidjan, le 25 mai 2019- L’Ecole Nationale de Gendarmerie a été le théâtre de la cérémonie d’hommage aux femmes de gendarmes à l’occasion de la fête des mères édition 2019, sous le parrainage du Ministre d’Etat, Ministre de la défense, Monsieur Hamed BAKAYOKO. Au cours de son allocution le Ministre d’Etat a mis en corrélation, le bonheur qu’éprouve une épouse de gendarme et l’efficacité de ce dernier dans l’exercice des opérations de sécurisation. Avec des mots simples et sans équivoque, il a démontré ce lien :" Quand l’époux connait des promotions, toute la famille est heureuse. Les enfants sont épanouis. Mais quand la femme n’est pas contente, et qu’elle se sent malheureuse, et qu’elle souffre dans son cœur, tout se bloque autour de son époux. Plus rien ne marche. Il a toutes sortes de problèmes, la vie est morose à la maison, les enfants ne sont pas épanouis". Aussi a-t-il exhorté les gendarmes en ces termes : "Vous avez donc tout intérêt à rendre vos épouses et vos mamans heureuses, au lieu d’aller chez les marabouts. Vous devez les choyer. Car la femme est le meilleur marabout. Ce qu’elle peut faire, le marabout ne peut pas le faire".
Il s’adressait ainsi aux gendarmes et à leurs épouses, regroupées au sein de l’Association des épouses de gendarmes de Côte d’Ivoire dirigée par Madame TOURE Apalo, l’épouse du Commandant supérieur de la gendarmerie. A la fin de la cérémonie, le Ministre d’Etat a fait don d’une enveloppe de cinq (5) millions de F CFA à l’Association pour financer leurs activités
En réponse à ce don important, Mme TOURE Apalo a dit en substance :" Toutes les femmes et particulièrement, les épouses de gendarmes méritent d’être célébrées, car leurs époux, toujours partis du fait de leurs missions, n’ont pratiquement jamais le temps pour leurs enfants. C’est l’épouse qui s’occupe de l’éducation des enfants. Elle mérite donc d’être célébrée".
Ne dit-on pas qu’il n’y a point d’anciens généraux mais toujours des généraux ? Ainsi, ont pris part à la cérémonie aux côtés de leurs cadettes, mesdames Kassaraté Tiapé Edourd, Touvoly BI Zogbo Grégoire, et Konan Sévérin. Toutes des épouses des anciens Commandants supérieurs de la gendarmerie de Côte d’Ivoire.
KONE EL HASSAN