Accueil > Actualités > Meeting à M’bahiakro

Meeting à M’bahiakro

Publié le mardi 16 septembre 2014

Le Chef de l’Etat a animé un meeting à M’bahiakro au troisième jour de sa visite d’Etat dans la région de l’Iffou.
Au troisième jour de sa visite d’Etat dans la région de l’Iffou, le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, a animé son deuxième meeting, ce mardi 16 septembre 2014, à M’bahiakro.

Dans l’intervention qu’il a faite à cette occasion, le Président Alassane OUATTARA a d’abord tenu à saluer les populations, les cadres, les élus, les Chefs traditionnels, les Guides religieux et le Corps préfectoral de cette localité pour leur mobilisation et surtout leur accueil ‘’chaleureux’’ qui est la manifestation de leur ‘’affection’’ et de leur ‘’sympathie’’ à son endroit. Il a, au passage, salué la mémoire de son Institutrice du Cours Préparatoire 1ère année (CP1, dans les années 50), feue M’BAHIA Kouakou Aya Véronique, dont les enfants ont exprimé leur ‘’fierté’’ à leur ‘’frère’’, devenu Président de la République de Côte d’Ivoire.
Le Chef de l’Etat a ensuite remercié le Président Henri KONAN BEDIE et son épouse pour leur sollicitude et leur constante présence à ses côtés ainsi qu’aux côtés de la Première Dame, Mme Dominique OUATTARA, depuis leur arrivée à Daoukro, le dimanche 14 septembre dernier. Il a ajouté que l’alliance entre lui et son aîné Henri KONAN BEDIE, n’est qu’une ‘’continuité’’ de ce qu’avait voulu feu le Président Félix HOUPHOUET- BOIGNY ; une alliance devenue ‘’ forte’’ non seulement entre le RDR et le PDCI- RDA, mais également avec les autres partis membres du RHDP (Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix). C’est d’ailleurs, a indiqué le Président de la République, ‘’au regard de cette alliance mais aussi du travail important qui reste à accomplir que j’ai annoncé très tôt ma candidature pour un deuxième mandat à l’élection présidentielle de l’année prochaine’’. A ce niveau, il a réitéré l’importante contribution des populations de M’Bahiakro à son élection en 2010 et a dit qu’il reste convaincu qu’elles (les populations) lui apporteront encore leur soutien en 2015.
Après avoir salué quelques dignes filles et fils de la région, le Chef de l’Etat a affirmé que le pays est au travail. A cet égard, il a ‘’félicité’’ le Premier Ministre, Daniel Kablan DUNCAN, et toute son équipe gouvernementale pour ‘’l’excellent travail’’ de gestion de l’Etat, pas seulement dans le domaine économique et social, mais également aux plans politique et sécuritaire. Dans ce cadre, il a remercié le Président de l’Assemblée Nationale, M. Guillaume Kigbafory SORO, qui a toujours amené les Députés à comprendre la nécessité de voter d’importantes lois (comme par exemple celle portant Statut des Rois et Chefs traditionnels) de réforme de notre société.
Le Président Alassane OUATTARA s’est dit persuadé que c’est dans le rassemblement que la Côte d’Ivoire continuera d’aller de l’avant et plus vite. C’est pourquoi, tout comme à Prikro le dimanche dernier, il a réitéré son appel au rassemblement, à l’union, à la cohésion nationale et à la réconciliation de toutes les filles et tous les fils de ce pays, sans distinction et sans exclusive. Parce que, a-t-il souligné, la Côte d’Ivoire a les ressources et à l’occasion de laisser derrière elle toutes les crises qui l’ont secouée. A ce niveau, le Président de la République a rappelé son ambition qui est ‘’d’apporter le développement à la Côte d’Ivoire’’ dans son ensemble ; d’en faire un pays ‘’moderne’’. C’est ce qui explique notamment les 7 milliards de F CFA d’investissements faits ces derniers mois à M’Bahiakro dans le cadre du Programme Présidentiel d’Urgence’’ (PPU), dans divers domaines : sécurité ; infrastructures routières ; adduction d’eau ; électrification, construction, réhabilitation et équipement de centre de santé ; construction d’écoles, etc. Le Chef de l’Etat a promis de poursuivre ces efforts de développement de M’Bahiakro (notamment la construction d’un Commissariat de Police à M’Bahiakro ; la construction d’une Brigade de Gendarmerie à Bonguéra, etc) et de toutes les autres régions du pays.
Comme ils l’ont fait à Prikro, le Président de la République et la Première Dame ont fait d’importants dons au Corps préfectoral, aux Forces de sécurité ainsi qu’aux populations (véhicules de commandement, ambulances, engins et matériels de salubrité). Les populations ont également fait des dons au couple présidentiel. Avant de quitter M’bahiakro, le Président Alassane OUATTARA a inauguré l’avenue qui porte son nom.
Sur le chemin du retour, le Chef de l’Etat a fait une escale à Pépressou, village natal du Président Henri KONAN BEDIE où il a inauguré un château d’eau d’une capacité de 360 m3/ jour, d’un coût de 450 millions de F CFA et devant desservir 12.000 habitants. A l’occasion, Le Ministre des Infrastructures Economiques, M. Patrick ACHI a annoncé un projet structurant qui va permettre aux régions de l’Iffou et du Moronou d’être autonomes en eau potable jusqu’en 2029. L’objectif du Chef de l’Etat est d’étendre ce type de projet à l’ensemble du pays. Il a ensuite salué la notabilité de Pépressou avec à ses côtés, son aîné Henri KONAN BEDIE.
A Daoukro, le Président de la République a inauguré un boulevard portant son nom.
En fin de journée, le Chef de l’Etat est allé apporter son soutien à la Première Dame, Mme Dominique OUATTARA, qui organisait une cérémonie dans le cadre du Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI). Au cours de cette manifestation, la Première Dame a fait aux populations, des dons en nature d’une valeur de 200 millions de F CFA et en espèces de 5 millions de F CFA. Elle a également remis des chèques FAFCI (des prêts) à 2000 femmes de la région de l’Iffou pour un montant de 200 millions de F CFA. Elle a, par ailleurs, révélé que le capital du Fonds est passé de un (1) à quatre (4) milliards de F CFA, et ce sont 40.000 femmes qui en bénéficient actuellement.
Notons que la visite d’Etat du Président de la République dans la région de l’Iffou prendra fin demain, mercredi 17 septembre 2014, par un meeting géant à Daoukro suivi d’une conférence de presse.