Accueil > Actualités > Espace presse > 3,6 milliards de F.CFA investis par l’UE pour renforcer la police (...)

3,6 milliards de F.CFA investis par l’UE pour renforcer la police nationale

vendredi 30 janvier 2015

Le mérite d’Hamed Bakayoko encore reconnu

La cérémonie du jeudi 29 janvier 2015 au cabinet du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité a eu pour but la signature d’un parapheur pour un don de 3,6 milliards de F.CFA de l’Union européenne (UE) à la police nationale via le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), inscrit dans le projet d’Appui au renforcement du dialogue socio-sécuritaire en Côte d’Ivoire (PARDS). Mais elle a vite tourné en une reconnaissance du travail énorme abattu par le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Hamed Bakayoko, au cours de l’allocution du Directeur des pays du PNUD. « Je voudrais au nom du PNUD, monsieur le ministre d’Etat et si vous me le permettez, saluer votre engagement et votre détermination exemplaires à œuvrer à la restauration de l’autorité de l’Etat, à la sécurité q ui constitue un enjeu de premier plan pour la consolidation des réformes de gouvernance entreprises en Côte d’Ivoire et la réalisation des ambitions légitimes de l’émergence, à l’horizon 2020.

Les efforts que vous, vos services et plus largement le gouvernement, avez consenti dans le domaine de la sécurité et de la quiétude des citoyens ont été payants. J’en veux pour preuve l’évolution de l’indice de sécurité qui est passé de 3,8 en début 2012 à 1,18 à la fin 2014 et qui est salué notamment par les institutions internationales de référence en ce domaine », a déclaré Luc Grégoire, le Directeur des pays du PNUD, comme pour confirmer la récente note confidentielle d’une ambassade qui place le ministre d’Etat Hamed Bakayoko en première position dans le gouvernement ivoirien concernant le profil des performances et un classement des ministres. Pour Luc Grégoire, face à cette embellie digne d’encouragement, l’essentiel est aujourd’hui de consolider les acquis afin de pallier les fragilités et disparités en termes d’adéquation entre l’offre de services de sécurité et les besoins exprimés par les populations, de lutter efficacement contre de nouvelles formes de criminalité, tout aussi émergentes que sont entre autres, le phénomène des microbes, la cybercriminalité, les risques terroristes et plus récemment, les enlèvements d’enfants. Il a ensuite précisé qu’avec la signature de cet avenant à la convention de financement, la contribution financière globale du projet va plus que tripler passant de 1,5 millions d’euros à 5,5 millions d’euros (3,6 milliards de F.CFA). Par les mains du ministre d’Etat Hamed Bakayoko, la police nationale a reçu lors de la cérémonie17 véhicules et 19 motos compris dans l’appui direct de ce financement qui prévoit aussi la réhabilitation de 20 commissariats. Le Directeur des pays du PNUD a ajouté que le projet contribuera également à l’équipement de 10 districts et 12 préfectures de police en vue de renforcer leurs capacités de coordination et d’interventions, avec notamme nt 13 véhicules de transport d’unités, 52 véhicules d’intervention, 277 radio portatives, 71 kits informatiques. Quant au ministre Hamed Bakayoko, il a noté que « ce modèle de coopération doit inspirer d’autres secteurs, ministères et pays, tant les résultats sont probants ».

A.A

NEWSLETTER

  • RECEVEZ PAR EMAIL L'ACTUALITÉ D'HAMBAK :
Copyright © 2013 - 2017 Hamed BAKAYOKO - Tous droits réservés, Mentions légales
Ce site utilise des cookies afin de vous assurer la meilleure qualité de navigation. Vos données privées. Propulsé par MYGALIS